Les Citées Maya en maquette
 
 
 

                                                          
    
 
            Cryptetian, une enveloppe souvenir, représentant la pyramide de Chichen Itza.
 
 
 
 
Découverte au magnifique site touristique de Xcaret (État du Quintana Roo,Mexique) d'un merveilleux ensemble de maquettes représentant les ruines des principales citées mayas reconstituées. On y découvre un lot de maquettes qui sont de véritables oeuvres d'art, exécutées avec grand professionnalisme. Ces maquettes représentent quelques uns des sites mayas tous situés au Mexique: Cobá, Camalcalco, Kabah, Palenque (Dela Cruz, Grupo norte, Inscripciones), Sayil et Tikal dans leur état de conservation actuel. Cependant, nous devons constater que leur état actuel se classe à divers niveaux de dégradation. Mais pour tous les amateurs et visiteurs de tous horizons, la visite de ces lieux demeurent néanmoins captivante! 
 
 
 
 
 
 
 
 
D'abord un mot sur cette mystérieuse civilisation maya, cette autre grande civilisation du passé, qui à l'instar de leurs voisins les aztèques, situés plus au nord dans le Mexique et les incas en Amérique du sud, a subi bien des avatars, mais leurs traces sont demeurées en grande partie, outre les monuments,leurs langues qui subsistent encore aujourd'hui ainsi que leurs diverses coutumes. Ce peuple occupait la totalité de la péninsule du Yucatan: état actuel mexicain du Quintana Roo, Yucatán et Campeche couvert d'une forêt tropicale avec peu de relief situé surtout au nord et une grande partie des états mexicains du Tabasco, du Chiapas, du Guatemala, Honduras et du Salvador actuel et également couverte d'un forêt tropicale dense mais plus montagneuse. Originaire des peuplades du nord-est asiatique qui ont  traversé le détroit de Beiring durant la période glacière pour s'installer partout dans les Amériques, ce peuple a connu sa période d'évolution s'étalant de 1500 av.J.-C. à la conquête espagnole vers 1500 de notre ère. Durant  toute cette période, les mayas on connu une évolution extraordinaire, ils développèrent avec brio l'agriculture, un système d'écriture, l'architecture, les arts comme la poterie, la céramique et les sciences comme les mathématiques et l'astronomie. Tous ces facteurs conjugués ensemble ont donné une civilisation des plus florissante mais aussi des plus cruelle. De structure monarchique, les souverains régnants se montraient des plus souvent autoritaires et exigeaient du peuple la plus complète obéissance. Leur religion de culte païen commandait le plus souvent des sacrifices de leurs propres citoyens par milliers, surtout par décapitation sur les autels de leurs nombreux temples mais aussi par noyade, immolation etc., le tout pour satisfaire la colère des dieux! Ces pratiques ont bien sûr fragilisé leur population numériquement de façon la plus nette. L'apparition de divers petits royaumes diviseront la nation maya, les conflits internes se multiplieront, les sécheresses et comme si ce c'était pas assez, l'arrivée des conquistadores espagnols qui se montreront des conquérant d'une cruauté sans vergogne, pourchassant et exterminant  en grande partie ''ces inférieurs'' et pour le reste, ils sont tout juste bons à  être convertis en bon catholique et à être soumis à jamais. L'arrivée de ces conquérants, quoique très inférieur en nombre, était pour eux la pire des calamités, ne connaissant pas les chevaux, les mayas ne pouvaient que faire devant ces dragons étranges montés par de chevaliers en armure avec arquebuse et fusil, et que dire des canons qui détruisaient leurs temples, la supériorité technologique des conquérants étant indubitable. Grandeurs, malheurs et décadences, ces trois mots ne pourraient justifier et résumer le destin de ce peuple.  Leurs constructions de pierre taillée: temples et pyramides conçus avec un savoir faire de haut niveau, l'étrangeté de leur art, leur structure gouvernementale, leurs croyances, leurs connaissances en astronomie et leur destin on ne peut plus tragique. Alors voici ici ces magnifique maquettes.
 
 
         
 
 
 
 
 COMALCALCO 
 
 
 
                                                                                       
 
 
Camalcalco, situé à la limite nord-est de l'empire maya, dans l'actuel état du Tabasco. Cette cité, autrefois un centre de commerce,est aérée et spacieuse, ce qui nous laisse croire que son aménagement urbain n'était pas complété. Le site comporte entre autre la pyramide surnommé le ''Grand Acropole''.
 
 
 
 COBÁ
 
 
 

 


 

La pyramide Nohoch Mul, 42m de hauteur.


Vue d'une partie du site de Cobá, état du Quintana Roo. Les spécialistes estiment que cette cité aurait compté 40 000 habitants. Totalement abandonné après la conquête espagnole,le site actuel est enfoui en en grande partie dans la jungle et comporte environs 6500 structures, la plus imposante est la pyramide Nohoch Mul que l'on voit sur ces images,aujourd'hui en très mauvais état, elle est représentée ici reconstituée.
 
 LABNA
 
 
 
 
 
 
 
L'arche et derrière, le El Mirador.
L'arche.
Labna, (Yucatan) le site est surtout reconnu pour son ''arc de triomphe'' qui, en fait, n'en est pas un. Il s'agit d'un portail faisant partie d'une muraille qui ceinturait une partie de la cité.Tous près de cette arche on retrouve sur une crête le El Mirador ( l'observatoire), mais il s'agît probablement d'un ancien temple.
 
 
 SAYIL

 
 
 
 
 
 
Le Grand Palais de Sayil ,état du Yucatán,mesure 85m de largeur et compte trois étages échelonnés. IL abrita 350 personnes de la classe gouvernante.
 
 
 PALENQUE (Grupo Norte)
 
 
 
 
 
 
Palenque, état du Chiapas, cette cité, heureusement en bon état de conservation se montre particulièrement intéressante sous bien des aspects. Il peut nous sembler que les fondateurs de cette cité aient été charmés par la morphologie des lieux, on remarque la série de buttes et montagnes abruptes et nombreuses.
 
 
 
 
 
 
 PALENQUE (Templo de las inscripciones)
 
Le palais avec sa tour et le temple des inscriptions.
La tour du palais.
Le temple des inscriptions.
 
 
Voici une partie de la cité qui comprend certains édifices intéressants dont ce superbe palais orné d'une tour, construction assez inhabituelle chez les Mayas, on croit qu'elle pouvait servir d'observatoire ou de tour de guet. Le Temple des inscriptions.
 
 PALENQUE (De la Cruz)
 
 
 
 
 
 
 
 
 TIKAL
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
Dernière mise à jour de la page : 28 - 07 - 2010
    Création de la page : 13  - 06 - 2010
 
  © Cryptetian.net  - 2007-2013 -  tous droits réservés.

 
 

 
 




  
 

 

 
 
 
Site Web fabriqué avec l'outil de création de site web rvSitebuilder | Hébergement de site Web par DesMondes.com